JEP2013-BR-AfficheAh, les paquebots... Ces immenses vaisseaux qui parcourent les océans en transportant d'heureux passagers d'un côté à l'autre du globe, à la rencontre d'autres personnes, d'autres cultures, d'une autre histoire. Combien ils nous fascinent! Que l'on envie ou pas la chance de ceux qui montent la coupée, en imaginant la vie oisive (la vie «de rêve»?) qu'ils vont mener à bord durant leur croisière, dans un environnement où tout n'est que luxe et volupté, il reste que ces géants des mers ne laissent pas indifférents. On les voit de loin, ils sont imposants (pas toujours, nous le verrons) et toujours luxueux.

Les paquebots ont marqué l'histoire, parfois de manière dramatique (on se souvient du Titanic, du Lusitania ou, plus récemment, du Concordia), mais souvent aussi par leur grandeur et le symbole national qu'ils représentaient – qu'on repense seulement au déchirement qu'avait représenté à l'époque la transformation du France en Norway!

Il était difficile à l'Association départementale de ne pas évoquer ces navires d'un genre un peu particulier qui hantent, en saison, les quais du port de commerce de Brest, en chemin vers des destinations lointaines et exotiques.

L'exposition qui suit a été présentée dans le cadre des Journées européennes du patrimoine de 2013 (14-15 septembre 2013) à Brest.

Un an de paquebots à Brest

Ville portuaire, Brest l’est à plus d’un titre: port militaire, bien sûr; port de commerce, évidemment; port(s) de plaisance –et même le premier de la façade atlantique, en terme de places–; port de réparation navale. Depuis 1994, la ville accueille également les escales de paquebots de croisière, à l’initiative de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Brest.

 
L’activité n’est pas tout à fait nouvelle à Brest, puisqu’au XIXe siècle, Brest était déjà un port d’escale transatlantique pour le service postal assuré par la Compagnie générale transatlantique sur la ligne Le Havre-New York. Le port accueillit ainsi le Washington, puis le Lafayette, son sistership, de 1864 à 1875, date à laquelle l’escale de Brest fut supprimée.

 

Sommaire

 
AidaStella (Aida Cruises)

Club Med 2 (Club Med)
Europa (Hapag Lloyd)
Grand Mistral (Ibero Cruceros)
Hamburg (Plantours & Partners)
Kristina Katarina (Kristina Cruise Line)
Star Flyer (Star Clippers)
Wind Surf (Windstar Cruises)
Des paquebots à Brest
Pour en savoir plus sur le sujet
Remerciements
 

Chemind de fer de lÉtat
Le Rouen à la sortie de Dieppe (1922).
Affiche de Bernard Lachèvre (1885-1950),
peintre de la marine, pour les Chemins de fer
de l’État-Southern Railway.
 
 

Dans les années trente, d’autres paquebots prestigieux, français mais aussi étrangers, vinrent escaler à Brest : le De Grasse (Compagnie générale transatlantique), le Foucault (Compagnie des chargeurs réunis), le Rouen (Chemins de fer de l’État), le Johan van Oldenbarnevelt (Netherland Line), le RMS Ausonia (vapeur anglais de la Cunard)… 

 
En 1994, les grands paquebots sont revenus à Brest. Plus de ruban bleu à la clé pour celui qui se révélera le plus rapide entre l’Angleterre et l’Amérique du Nord: désormais, les catamarans se sont imposés dans ce domaine.
 

Les choses ont changé à bord, aussi: les grands transatlantiques, dont le but principal était d’effectuer leur trajet en un minimum de temps tout en transportant un nombre important de passagers, ont cédé la place aux navires de croisière, destinés à desservir des circuits touristiques pour une clientèle d’abord fortunée, puis plus populaire. Les destinations sont privilégiées (pour leur culture, leur patrimoine…), mais les activités et le divertissement à bord comptent pour beaucoup dans le choix des vacanciers : le navire en lui-même devient une «destination».
 

 

Le marché est important, avec près de 16 millions de personnes embarquées en 2010, dont les deux tiers en Amérique du Nord; il est aussi dynamique, montrant une progression certaine, quoique moins rapide que durant la dernière décennie du XXe siècle.

 
À la suite du rapport de 2010 du Comité national du tourisme, des pistes de développement ont permis de définir l’ambition française, qui est de doubler les passagers en escale en 5 ans. Il s’agit donc pour Brest de trouver et de conforter sa place en tant que lieu d’escale.

  Ventura
Le Ventura de (P&O Cruises), à Brest en avril 2009.
Vision surprenante depuis un sentier de randonnée.
 

À présent, place aux navires qui auront fréquenté Brest durant la saison 2013, représentant 14 escales.

AIDAstella

Aida Cruises

Aida11

 

Chantier naval:

  Meyer-Werft GmbH   Flag Germany
Armateur:   Aida Cruises     Flag Germany
Affréteur:   Aida Cruises     Flag Germany
Lancement:   2013    
Pavillon:   Italie    Flag Italy
Passagers:   2 050    
Cabines:   1 097    
Équipage:
 
  662
 
   
Longueur:   253,33 m   Aida2
Maître-bau:   32,20 m  
Tirant d’eau:   7,3 m  
Vitesse:   23 nœuds  
Ponts:   14  
La décoration intérieure du navire est d’inspiration scandinave, avec une vraie forêt de bouleaux pour le Spa.
 
 

Quelques photos de l'intérieur de l'AidaStella

Aida3   Aida6   Aida5
Aida8   Aida7   Aida1
Aida9   Aida4   Aida10

© Aida Cruises.

Club Med 2

Club Med

ClubMed1   Chantier naval:   Le Havre
  Flag France
Armateur:   Groupe Club Méditerranée   Flag France
Affréteur:   Groupe Club Méditerranée   Flag France
Lancement:   1992    
Pavillon:   Mata Utu (RIF)   Flag France
Passagers:   386    
Cabines:   186    
Équipage:
 
  +200
 
   
Longueur:   187 m ClubMed3
Maître-bau:   20 m
Tirant d’eau:   5 m
Vitesse:   15 nœuds
Ponts:   8
Voilure:   7 (2 500 m²)
Le Club Med 2 est un cinq-mâts goélette à voiles d’étai. Il est le
sistership du Wind Surf (voir plus bas).
 

Quelques photos de l'intérieur du Club Med 2

ClubMed2   ClubMed4   ClubMed5
  ClubMed6   ClubMed7
ClubMed9   ClubMed8  

© Club Med.

Europa

Hapag Lloyd

Europa4  

Chantier naval:

  Kvaerner Masa-Yards   Flag Finland
Armateur:   Hapag-Lloyd   Flag Germany
Affréteur:   Hapag-Lloyd    Flag Germany
Lancement:   1999    
Pavillon:   Nassau    Flag Bahamas
Passagers:   408
   
Cabines:   204
   
Équipage:
 
  275
 
   
Longueur:   198,60 m   Europa12
Maître-bau:   24 m  
Tirant d’eau:   6 m  
Vitesse:   21 nœuds  
Ponts:   11  
Navire de luxe, toutes ses cabines sont des suites; 168 d’entre elles ont leur propre véranda privée.
 
 

Quelques photos de l'intérieur de l'Europa

Europa1   Europa8   Europa5
Europa3   Europa2   Europa9
Europa10   Europa13   Europa14
Europa7   Europa16   Europa15
Europa6   Europa17   Europa18

© Hapag Lloyd.

Grand Mistral

Ibero Cruceros

GrandMistral4  

Chantier naval:

  Chantiers de l’Atlantique   Flag France 
Armateur:   Ibero Cruceros   Flag Spain 
Affréteur:   Ibero Cruceros   Flag Spain
 
Lancement:   1999    
Pavillon:   Mata Utu (RIF)   Flag France
 
Passagers:   1 807    
Cabines:   622    
Équipage:
 
  670
 
   
Longueur:   216 m   GrandMistral2
Maître-bau:   29,32 m  
Tirant d’eau:   8 m  
Vitesse:   19,5 nœuds  
Ponts:   13  

Ex-Mistral.       
Le Mistral avait initialement été construit pour la Festival Cruise Lines, une compagnie grecque.
À la suite du rachat de la compagnie par Carnival Corp., en 2013, il a pris pour nom Costa neoRiviera et navigue pour la compagnie Costa Crociere.
 

 

Quelques photos de l'intérieur du Grand Mistral

GrandMistral1 
   
 
  GrandMistral7
  GrandMistral8
GrandMistral5   GrandMistral6   GrandMistral3

© Ibero Cruceros.

Hamburg

Plantours & Partners

Hamburg1  

Chantier naval:

  MTW Schiffswerft GmbH    Flag Germany
Armateur:   Conti Group    Flag Germany
Affréteur:   Plantours Kreuzfarten    Flag Germany
Lancement:   1997    
Pavillon:   Nassau    Flag Bahamas
Passagers:   400    
Cabines:   197    

Équipage:

  170

   
Longueur:   144,13 m   Hamburg4
Maître-bau:   21,50 m  
Tirant d’eau:   5,15 m  
Vitesse:   18 nœuds  
Ponts:   6  
Ex-Columbus        
D’un classicisme sobre mais luxueux, le Hamburg propose un sauna d’inspiration très scandinave.
 
 

Quelques photos de l'intérieur du Hamburg

Hamburg3   Hamburg   Hamburg11
Hamburg9   Hamburg7   Hamburg2
Hamburg5   Hamburg10   Hamburg8

© Plantours & Partners

Kristina Katarina

Kristina Cruise Line

KristinaKatarina3  

Chantier naval:

  Stocznia Szczecinska    Flag Poland
Armateur:   Kristina Cruises    Flag Finland
Affréteur:   Kristina Cruises    Flag Finland
Lancement:   1982    
Pavillon:   Kotka    Flag Finland
Passagers:   450    
Cabines:   193    
Équipage:
 
  100
 
   
Longueur:   138 m   KristinaKatarina5
Maître-bau:   22 m  
Tirant d’eau:   5,6 m  
Vitesse:   15 nœuds  
Ponts:   9  

Ex-Konstantin Simonov
Ex-Francesca
Ex-The Iris

 

Quelques photos de l'intérieur du Kristina Katarina

KristinaKatarina4   KristinaKatarina2   KristinaKatarina7
  KristinaKatarina1  
  KristinaKatarina6  

© Kristina Cruise

Star Flyer

Star Clippers

StarFlyer9   Chantier naval:   Langerbrugge Shipyards    Flag Belgium
Armateur:   Star Clipper    Flag Belgium
Affréteur:   Star Clipper    Flag Belgium
Lancement:   1991    
Pavillon:   Anvers    Flag Netherlands
Passagers:   170    
Cabines:   85    
Équipage:
 
  70
 
   
         
Longueur :   111,50 m    
Maître-bau :   15 m    
Tirant d’eau :   6,5 m    
Vitesse :   8 nœuds    
Ponts :   9    
Voilure :   21 voiles (3 365 m²)    
Gréement :   Quatre-mâts goélette à coque d’acier. Un vrai voilier !

 
Quelques photos de l'intérieur du
Star Flyer

StarFlyer1   StarFlyer5   StarFlyer2
StarFlyer6   StarFlyer4   StarFlyer8
StarFlyer7   StarFlyer3  

© Star Clippers

Wind Surf

Windstar Cruises

WindSurf1   Chantier naval:   Le Havre
   Flag France
Armateur:   Windstar Cruises    Flag United States
Affréteur:   Windstar Cruises
   Flag United States
Lancement:   1990    
Pavillon:   Nassau    Flag Bahamas
Passagers:   300    
Cabines:   154    
Équipage:
 
  70
 
   
         
Longueur :   187 m    
Maître-bau :   20 m    
Tirant d’eau :   5 m    
Vitesse :   8 nœuds    
Ponts :   8    
Voilure :   7 voiles (2 500 m²)    
Gréement :   Cinq-mâts goélette à voile d'étai.
Ex-Club Med 1, sistership du Club Med 2.

 
Quelques photos de l'intérieur du
Wind Surf

WindSurf10   WindSurf3   WindSurf2
WindSurf5   WindSurf4   WindSurf6
WindSurf7   WindSurf12   WindSurf9

© Windstar Cruises.

Des paquebots à Brest

 Sur la façade atlantique, 3 ports seulement sont aptes à accueillir de grands navires. Brest fait partie du lot et le prouve tous les quatre ans avec ses fêtes maritimes (aujourd’hui baptisées «Tonnerres de Brest»).

Toutefois, la brièveté de la saison estivale (la saison 2013 faisant mentir ce constat) implique qu’il est nécessaire de proposer des escales originales pour attirer les navires les plus prestigieux, problème que rencontrent moins les ports de Méditerranée.

 
Le marché relatif aux escales de paquebot n’est en effet pas anodin pour le territoire. Il est tout d’abord bénéfique en terme de prestations portuaires (pilotage, lamanage, agent consignataire, etc.), puis en retombées « indirectes » sur le commerce et le tourisme local (achats en ville, excursions…). On évalue généralement la contribution directe et indirecte à 100 € par croisiériste (chiffre à affiner en fonction des ports et de leur plus ou moins grand attrait), sachant que tous ne choisissent pas de descendre lors des escales.

 
La nécessité, pour les compagnies maritimes, de proposer de nouveaux circuits, pour ne pas lasser leur clientèle d’habitués, impose des changements de destinations ou de lieux d’escale, ce qui peut avoir un impact lourd sur la fréquentation d’un port. On le voit à Brest avec la désaffection (que l’on espère temporaire) de P&O, qui amenait jusque-là 8 à 9 navires pouvant compter jusqu’à 2 000 passagers.

   Queen Mary2
Queen Mary 2 (Cunard).
Le Queen Mary 2 a effectué son escale inaugurale à Brest le 19 juillet 2009.
 

Evolution du nombre descale

Évolution du nombre d'escales (en rouge) et de passagers (en vert) entre 2005 et 2013.
 

   Après une très forte croissance entre 2005 et 2010, qui avait vu Brest devenir le 1er port français de la façade atlantique, en terme de nombre de passagers accueillis (+220%!), le recul est donc sensible, mais cela n’implique pas que ce recul soit durable ni inéluctable. Comme tous les ports de l’Atlantique, plus difficiles à « vendre », Brest doit trouver des arguments pour séduire un public de plus en plus exigeant.

Cela passera par une promotion accrue du territoire, de ses richesses et de ses spécificités, un travail sur son image et sur son rayonnement à l’international, ainsi que par un panel d’offres et de services plus étendus proposé aux croisiéristes.

Une réflexion menée conjointement par la CCI, Brest Métropole Océane et l’office de tourisme a déjà permis une amélioration de la qualité de l’accueil : bagad, chalets proposant des produits locaux ainsi que des informations touristiques, navettes de bus (PaqueBus) sont ainsi présents à l’arrivée de chaque escale.

 
Dans l’esprit des visiteurs, l’image de Brest commence à changer et son dynamisme est salué, notamment par la distinction de Ville atlantique de l’année 2013, pour sa stratégie maritime. Un travail à poursuivre!

  © Brest Métropole Océane
© Brest Métropole Océane

Pour en savoir plus sur le sujet

 

 Livres

 – Patrick Baul, 150 ans de paquebots à Saint-Nazaire, Spezet, Coop Breizh, 2e éd. 2012.
 – Frédéric Ollivier, Le Grand Siècle des paquebots, Slovénie, Chasse-marée, 2007.
  

 Articles

 – Alain A. Grenier, « Le tourisme de croisière », Téoros, 27-2, 2008, p. 36-48.
 – « Tourisme et patrimoine », Patrimoines brestois, n° 1, Brest métropole océane, été 2007, p. 5.
 – « La croisière », Note de synthèse Isemar (Institut supérieur d’économie maritime), n° 140, décembre 2011.
 – « Essor prometteur des croisières en France », Rapport du Conseil national du tourisme, session 2010.

 

 

Remerciements

L’Auberge de Jeunesse de Brest et l’Association départementale des auberges de jeunesse du Finistère souhaitent remercier:
– Olivier Costil, CCI de Brest ;
– les armateurs : Aida Cruises, Club Med, Hapag Lloyd, Ibero Cruceros, Kristina Cruise Line, Plantours & Partners, Star Clippers, Wind Star Cruise.

Les éventuelles inexactitudes ou «hérésies» quant aux commentaires sont de notre fait.

   Merci2
© Elena Schweitzer